Jean-Claude Perrin est une figure emblématique du sport français. Il a entraîné des sportifs de tous niveaux et de spécialités diverses.

Il débute sa carrière en 1960 à Colombes, où il entraîne des jeunes en difficulté. Sur le terrain, il prend conscience du rôle essentiel des éducateurs sportifs, véritables médiateurs entre les jeunes et leur environnement familial.

Convaincu que le sport est un outil social qui éduque et insère tous les publics, il fonde avec Jean-Philippe Acensi et Nathalie Rossel le mouvement « Fais-Nous Rêver » qui, depuis plus de 18 ans, recense et met en avant les meilleures initiatives d’éducation par le sport.

Ancien entraîneur de l’équipe de France d’athlétisme spécialisé dans la perche, Jean-Claude Perrin a par ailleurs participé à la formation et au suivi des meilleurs athlètes français dans sa discipline. Pour son travail, il a reçu le prix Pierre-Paul Heckly en 1978, qui récompense chaque année le meilleur éducateur ou dirigeant sportif en France.

En 1984, deux des perchistes entraînés par Jean-Claude Perrin, Pierre Quinon et Thierry Vigneron, remportent la médaille d’or et la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Los Angeles. 52 records de France, 20 records européens et mondiaux, 8 finalistes olympiques : Jean-Claude Perrin a mené de nombreux sportifs au sommet tout au long de sa carrière.

Il s’est également ouvert à d’autres disciplines, en apportant ses compétences de préparateur physique à l’équipe de France de Coupe Davis, victorieuse en 1991 et en 1996, ainsi qu’au PSG, avec lequel il remporte la Coupe des Coupes en 1996.

Homme de terrain, mais aussi homme de lettres, Jean-Claude Perrin a rédigé de nombreux articles et ouvrages comme Le Sport ne sert pas qu’à faire des champions, écrit en collaboration avec le sociologue Gilles Vieille-Marchiset et Jean-Philippe Acensi. Depuis plusieurs années, il apporte également son expertise sportive en tant que Consultant sur Europe 1 lors de rencontres d’athlétisme.

À plus de 77 ans, Jean-Claude Perrin, doté d’une énergie incroyable, continue à transmettre sa passion du sport aux enfants de Colombes, à entraîner ponctuellement des sportifs de haut niveau et à animer des entraînements physiques en entreprise.

« Non seulement je crois aux vertus du sport – c’est ma profession depuis 60 ans – mais je crois aussi en la jeunesse. Elle a besoin de rêve. La jeunesse, c’est une aventure, c’est un temps très court dans la vie. Il faut leur donner les possibilités de ce rêve grâce aux moyens mis en place par les associations et bien évidement aussi grâce aux éducateurs dont la profession est de les guider »