Utiliser la boxe pour aider les jeunes placés sous main de justice à réfléchir sur leur parcours et la violence.

L’APEES tente de réinsérer des individus en rupture sociale, familiale et professionnelle par des séances de boxe éducative. Son action s’adresse à 30 jeunes placés sous main de justice. Pour vingt euros symboliques par an, ces jeunes peuvent bénéficier des cours et des conseils de Toufik Ykrelef, ancien boxeur de haut niveau.
Par la pratique de ce sport, l’équipe encadrante cherche à les responsabiliser, à les faire échanger et à se questionner activement sur l’exercice de leur violence. A ce titre, la boxe éducative est utilisée pour les aider à comprendre la portée de leur acte, comprendre la loi pénale et les conséquences de leur transgression. Il s’agit également de donner aux jeunes, l’occasion de se réinscrire dans le corps social en mobilisant ses potentialités.
Le but ultime est de transférer les compétences sportives de ces personnes vers des compétences sociales. Le sport peut ainsi est un facteur important de changement des comportements.
L’action étant expérimentale, l’association est en attente de l’évaluation de la direction territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse 75 qui déterminera l’opportunité ou non de la reconduire et de la développer au reste des arrondissements fortement concernés par la délinquance des mineurs. L’évaluation déterminera également s’il sera possible de créer des postes d’emploi stables et durables.

 

Type de structure : Association
Porteur de projet : Mohamed YKRELEF
Activités : Boxe
Bénéficiaires de l’action : 30 jeunes de 12 à 18 ans